lundi 31 décembre 2012

De l'engagement

Une découverte pour terminer l'année. C'est un insolent, un iconoclaste, en bref un drôle de bonhomme. Henri Guillemin, historien bavard et passionné, dépèce les idoles et l'idée que nous nous en faisons sans manquer d'humour.
Les conférences de Guillemin sont toutes à la fois savantes et cocasses. Ici, c'est de Rimbaud dont il est question, mais on peut aussi trouver les portraits de Napoléon et de Jeanne d'Arc.
Enjoy !



18 commentaires:

  1. Extraordinaire! Et quelle voix (on n'entend plus des timbres pareils, à la Guitry). Que 2013 vous apporte d'autres révélations.
    Lorgnon bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre Lorgnon y contribuera.
      Merci de votre passage.

      Supprimer
  2. Le chêne parlant.1 janvier 2013 à 08:15

    Chère V.,

    Ravie de votre retour en beauté.
    Meilleurs vœux.

    Avec toutes mes pensées, Virginie.

    RépondreSupprimer
  3. Salutations matinales - sous un soleil inquiétant, et meilleurs vœux chère V.

    Grand merci pour ce partage.

    H.Guillemin est un drôle de bonhomme, conteur d’exception mais assez controversé chez les historiens, communauté à laquelle il n’appartenait pas - il était agrégé de lettres.
    Je le vois comme un passeur, une sorte d’Alain Decaux de la télévision Suisse. L’éclectisme est à double tranchant et j’ai tendance à me méfier des trop bons rhéteurs. Ceci dit je n’ai pas d’avis net sur le personnage et j’avais beaucoup aimé sa conférence sur Robespierre - peut-être parce qu’elle allait dans le sens de certains de mes préjugés ou intuitions.


    Très bon début 2013
    Bien à vous ;

    Axel


    Lien vers le billet ou j’avais repris cette conférence :
    http://aevigiran.over-blog.com/article-henri-guillemin-conference-sur-robespierre-la-revolution-fran-aise-108026744.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passé et de nous indiquer une autre contribution.
      Vous souhaite une belle année 2013.

      Supprimer
  4. Que vos souhaits soient exaucés chère V., en cette nouvelle année. Avec mon amitié. Corinne (oui je sais je sèche, mais je m'balade, j'hume, j'erre.. tant pis si rien n'en sort).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Corinne! une ré-apparition. A vous les plaisirs de la contemplation et des langueurs. Bonnes balades chère amie en attendant le plaisir de vous revoir.

      Supprimer
    2. Virginie - Le chêne voisin.5 janvier 2013 à 10:01

      Meilleurs vœux Corinne !

      Supprimer
  5. Vous vous êtes vraiment fait(e?) attendre mais le résultat est brillant, même si M.Guillemin prend quelques libertés, bien évoquées d'ailleurs par Axel.

    Qu'il me soit permis, après les vœux de vos ami(e)s, d'y joindre les miens, fidèles et enthousiastes, pour une très heureuse nouvelle année. Soyez préservée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Nuage, rejoignons-nous donc dans cette pensée d'être tous préservés.

      Supprimer
  6. Chère V.

    Permettez-moi de joindre mes vœux à ceux de vos honorables correspondants et amies.

    Puisse cette année vous offrir — outre une magnifique santé — la chance de pouvoir voyager, dans votre nouvelle Thunderbird, quand il vous plaira, libre de toute contrainte professionnelle, pourvue du seul ordinateur au monde dont la durée de vie n’est pas limitée à deux ou trois ans, et dont nous savons bien, vous et moi, et pour cause, qu’il nous reste à l’inventer… avec quelques autres choses.

    Plus simplement : que la vie soit bonne envers vous.

    R.C. Vaudey

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher Vaudey. A vous et votre Héloïse je souhaite longue création, amour et poésie dans la joie de vivre.

      Supprimer
  7. Bel exemple d'idiot savant, qui ne peut voir que le génie brise "l'illusion de l'unité individuelle", se sentant un "faisceau de moi disparates" comme le dit superbement Hermann Hesse. Le poète rend compte d'une vision enfiévrée de l'instant. Il tue et ressuscite, détruit et recompose, ensuite il se jette dans l'Etna ou embrasse le cadavre de sa mère qu'il vient d'assassiner. Mais elle n'est pas morte ! Stupeur chez le savant ! Voyez: c'est un imposteur !

    Avec des analyses de ce genre, 2013 n'a pas fini de finir.

    Que cette nouvelle année nous apporte à tous les plus belles flammes de l'enfer, en plus vif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grâce soit rendue à "l'idiot savant" qui vous fait vous arrêter ici cher Marquis.

      Supprimer
  8. Très chère V., croyez bien que je ne vous quitterai pas de sitôt. Je vous prie par ailleurs de m'en excuser.

    RépondreSupprimer