lundi 13 août 2012

Il fait beau, lisons en terrasse

Il fallait une fin d'après-midi sous un soleil de plomb, au beau milieu du raffut des voitures, pétrolettes et concert de sonnettes pour se transporter au Brésil. Par l'oeil lorgnonné de Patrick Corneau nous suivons avec Brasileza l'itinéraire d'un Français dans les rues brésiliennes et au coeur d'une société polymorphe aux moeurs bien différentes des nôtres. Entre autres curiosités, j'apprends qu'être toujours en retard est naturel même dans les meilleures maisons, et que notre ponctualité d'Européens y passe pour très inconvenante. Une faveur que les rêveurs s'accordent.
La suite à l'ombre pour continuer le voyage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire