mardi 26 juin 2012

Check up - 3

En souvenir des nuits passées à discuter sans fin sur le nom du meilleur batteur du monde entre 1963 et 1967, du meilleur guitariste du monde entre 1969 et 1971, à décerner le premier prix au meilleur album des Stones entre 1967 et 1977 dans les bars enfumés de Nantes, en écoutant un rock'n'roll approximatif mais convaincu, joué par des grands dadais transis sur lesquels louchaient des groupies en jupettes et talons aiguilles. Dans son roman Haute Fidélité, Nick Hornby retranscrit toute cette atmosphère que j'ai connue, à la fois drôle, légère, passionnée et dans laquelle nous avions la chance d'être librement immatures.



3 commentaires:

  1. "Crazy in love", version Antony and the Johnsons.. http://www.youtube.com/watch?v=lAqxRA7h0Ds&feature=related Ce type transforme tout ce qu'il touche en émotion pure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suis pas trop fan Corinne, un peu mou et convenu, à mon goût.

      Supprimer
    2. Oui, bah, il faut croire que, l'âge avançant, j'apprécie de plus en plus le tiède et le mou. Mais pas que !!

      Supprimer