jeudi 26 avril 2012

Les changements nécessaires

Nous y voilà.

19 commentaires:

  1. On sort d'une zone de virages semble-t-il...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'en demande pas plus, pas pluss..." dit le chanson. C'est exactement ça : une clope, la paix.

    Pas plus.

    Amicalement.
    Al.
    PS / Onfray doit être peau-de-castible, il passait chez Busnel à 17h, ce jeudi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà c'est ça. De l'eau, de l'air, la vie. Oui j'ai entendu MO de loin et d'une oreille distraite. Sa soupe a toujours le même goût... Pour un gars qui aime la bouffe, c'est pas fort.
      A bientôt mon ami.

      Supprimer
    2. Chère V.

      Voyez qu'on vous suit ! Et bienvenue chez Blogger, avec son nouvel interface à la con, et ses modèles de blog à la con etc… mais où vous serez mieux que sur la précédente plateforme, dont le nom, "haut et fort" ne seyait guère à votre discrétion : de fait elle attire, est-ce si curieux, des flopées de blogueurs à grande gueule et autres délirants fachos. Vous y dépariez, isolée parmi ces brutes.

      Et encore merci pour notre petit marathon de l'autre jour.
      Ce fut un grand plaisir.
      On recommence quand vous voulez.
      J'espère par ailleurs que les projets avancent et que vous avez obtenu quelques tuyaux de qui vous savez.
      Mille grâces à vous chère amie.
      L. W.-O.

      Supprimer
    3. Hey dear L. W-O, j'ignorais que l'ancienne plateforme était si mal fréquentée. Je découvre ici donc c'est encore un peu pas comme je veux. Mais ça viendra. Pour le reste, j'avance.

      Supprimer
  3. Je le trouve tout à fait pimpant ce nouveau blogue. Si, de plus, il permet de chasser les fâcheux et les importuns en quête d'amour... Une réserve: le médaillon. On n'y voit pas un regard qu'on devine bleu et malicieux. Ce genre de regard qui vous oblige à vous tortiller sur votre chaise et à regarder ailleurs, à travers une vitre par exemple. Ce genre de regard qui vous transforme en petit garçon tout gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie qu'il vous plaise. Quant à l'image, puisque l'on dit que le regard est la porte de l'âme, j'aime autant que le mien reste à l'abri.

      Supprimer
  4. Bravo pour ce grand nettoyage de printemps (adieu les mauvaises herbes et autres parasites...) ;-)
    [snif! j'ai disparu de votre "voisinage"]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah quelle erreur ! Que je m'en vais réparer illico. Merci pour votre passage cher Monsieur Du Lorgnon.

      Supprimer
  5. Lin-tsi vit l’assistant qui s’en revenait avec un air de printemps.
    — « D’où viens-tu, si fringant ? » lui demanda-t-il
    — « Je ramène des nouvelles : Ms. V. a déménagé… »
    — « En deux mots, comment est son nouvel home ? » demanda Lin-tsi
    — « Élégance ; caractère » répondit l’assistant
    — « En quatre mots ! » demanda Lin-tsi
    — « Très élégant ; beaucoup de caractère ! »
    — « C’est exactement conforme à ce qu’on peut imaginer d’elle ! Souhaitons-lui que ceux qui l’accompagnent soient toujours ainsi ! » dit Lin-tsi
    — « De fait, c’est le cas de ceux qu’elle a choisi de recevoir dans son salon… » conclut l’assistant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus la journée s'avance et moins je regrette d'avoir déménagé. Un peu touchée aussi par ces signes amicaux.
      Vous êtes bienvenu dans mon salon !

      Supprimer
  6. Chère V.,
    Avez-vous vu, la petite feuille pliée en deux de la page 11 en haut à gauche ?
    Transmettez, je vous prie, à tous les rédacteurs de 9 Semaines, qu'un journal qui publie des mots si éloignés, des mots si pas assez entrés dans l'histoire doit continuer encore un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas encore cher Alfonso.
      Quant à transmettre, vous venez de le faire !

      Supprimer
  7. Ravie de vous retrouver en ce nouveau décor, dear V. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi de vous retrouver ici, très chère Corinne.

      Supprimer
  8. Nouvelle époque en perspective, votre nouvel espace tire plus vers le rose - chère V. ça fleure les affinités électives…

    Breathe, un caillou posé…. Midge Ure - Breathe
    http://www.dailymotion.com/video/x3wku_midge-ure-breathe_music

    Axel, au visionnage de Breathe : « Clip gentillet – très fleur bleue – où le chanteur en profite pour mettre en scène de belles pépées… Normal, quoi. »

    Virginie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Virginie ! Je partage un peu l'avis d'Axel. A mon goût c'est un peu le style sushi californien que l'on écoute sur la Four O Five au volant d'une compact décapotée (en gros un truc de frimeur suédois). Le coup est un peu rude je sais, mais en musique aucun compromis !!
      Merci d'avoir laissé trace de votre passage, toujours bienvenu.

      Supprimer
  9. Très heureux de saluer et retrouver notre alliciante hôte en ses nouveaux appartements hauts en camaïeu lie de vin !
    Amitiés, chère V.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Jean-Michel, pour comprendre "alliciante" j'ai dû fouiller le net. Me voilà plus riche désormais !
      Welcome dans ces pages.

      Supprimer